Monuments aux morts.
C.H.G.H.47
Au bureau, 54 rue de Cocquard, à Villeneuve-sur-Lot, les adhérents peuvent consulter nos archives, de nombreux dépouillements et relevés de tables décennales.

POUSSIGNAC.

• 1914-1918.

ANGLADE Pierre, célibataire, né le Houeillès le 15 décembre 1881, fils de Jean et de DAGÈS Jeanne.
Soldat au 272e régiment d’infanterie, matricule n° 12.382 bis au corps et n° 1.148 au recrutement de Marmande, classe 1901.
Tué à l’ennemi à Belloy-en-Santerre (80) le 8 septembre 1916. L’officier d’état civil écrit : «renseignements inconnus, par suite des circonstances, nous n’avons pu nous transporter sur les lieux. »
Le jugement a été transcrit le 1er décembre 1914 en mairie de Poussignac.

BOUCHET Pierre, Paul, né le 19 juillet 1881 au lieu-dit « Lamenière » sur la commune de Poussignac fils de feu François, tisserand, mort le 10 mars 1881, et de BORDES Catherine, ménagère.
Soldat de 2e classe au 146e régiment d’infanterie, premier bataillon, 3e compagnie, matricule n° 11.819 au corps et n° 1.000 au recrutement de Marmande, classe 1901.
Mort des suites de blessures de guerre (plaie pénétrante du crâne) le 28 mai 1915 à 16h30 à Saint-Pol-sur-Ternoise (62) dans l’ambulance n° 10/1. Le corps de BOUCHET Pierre, Paul repose dans la nécropole nationale de Saint-Pol-sur-Ternoise dans la tombe individuelle n° 475, rang A9.
Le jugement a été transcrit le 23 août 1915 en mairie de Poussignac.

CAZEMAJOU Lucien, Jean, né le 13 décembre 1895 à Poussignac, fils de Jean et de LESTRADE Marie.
Soldat de 2e classe au 14e régiment d’infanterie, matricule n° 4.448 au corps et n° 187 au recrutement de Marmande, classe 1915.
Tué à l’ennemi le 20 novembre 1915 à Bitry (60). La dépouille de CAZEMAJOU Lucien repose dans la nécropole nationale de Vic-sur-Aisne (02) dans la tombe individuelle n° 7, carré L.
Le jugement a été transcrit le 9 mai 1917 en mairie de Sainte-Gemme-Martaillac.

DUMERC Jean, Fernand, né le 20 janvier 1896 à Labastide-Castel-Amouroux, fils de Jean et de MENSAC Marie.
Soldat au 128e régiment d’infanterie, matricule n° 8.094 au corps et n° 440 au recrutement de Marmande, classe 1916.
Tué à l’ennemi le 20 mai 1918 à Locre (Belgique). Le corps de DUMERC Jean, Fernand repose dans la nécropole nationale de Notre-Dame-de-Lorette, à Ablain-Saint-Nazaire, (62), carré n° 34, tombe individuelle n° 6.791.
Le jugement a été transcrit le 10 août 1918 en mairie de Poussignac.

DUPUY Jean, né le 13 décembre 1880 à Saint-Martin-Curton, fils de Jean et de LAULAN Catherine.
Soldat au 220 régiment d’infanterie, matricule n° 10.890 au corps et n° 559 au recrutement de Marmande, classe 1900.
Tué à l’ennemi le 25 septembre 1914 à Vaux-lès-Palameix (55).
Le jugement a été rendu le 12 janvier 1921 par le tribunal de Marmande et transcrit le 14 janvier 1921 en mairie de Poussignac.

FAUGÈRES Pierre, Louis, né le 22 mars 1878 au lieu-dit « Drillot » sur la commune de Poussignac, fils de Pierre, cultivateur, et de COUMET et non LUCHET Catherine, ménagère.
Soldat de 2e classe au 130e régiment territorial, matricule n° 6.331 au corps et n° 553 au recrutement de Marmande, classe 1898.
Tué le 24 janvier 1916 au combat de l’Artois, lors d’un bombardement ennemi dans le boyau de l’Anniversaire, au nord d’Ecuries (62).
La dépouille de FAUGÈRES Pierre, Louis repose dans la nécropole nationale de Notre-Dame-de-Lorette à Ablain-Saint-Nazaire (62), tombe individuelle, carré 68, rang 4, n° 13.672.

MONPOUILLAN Jean, né le 26 avril 1895 à Sainte-Gemme-Martaillac, célibataire, fils de Jean et de BEAUZIÉ Marie.
Soldat de 2e classe au 7e régiment d’infanterie, 3e compagnie, de la 10e armée, 17e corps d’armée, matricule n° 206 au corps et n° 1.715 au recrutement de Marmande, classe 1915.
Mort des suites de blessures de guerre à Agnez-les-Duisans, canton de Beaumetz-les-Loges (62).
Le jugement a été transcrit le 4 novembre 1915 en mairie de Poussignac.

(Pour ordre) MONPOUILLAN Jean, né le 9 août 1888 à Sainte-Gemme-Martaillac, fils de Jean et de BEAUZIÉ Marie et frère du précédent.
Maréchal des logis au 5e régiment d’artillerie coloniale à Saïgon (Indochine).
Mort le 3 avril 1920 à l’hôpital militaire de Saïgon.

PEYROT André, né le 18 mai 1889 au lieu-dit « Baloy » sur la commune de Poussignac, fils de Pierre, métayer et de LÉVEILLÉ Jeanne.
Caporal au 59e régiment d’infanterie, 3e compagnie de mitrailleurs, matricule n° 490 au recrutement de Marmande, classe 1909.
Mort le 27 juillet 1916 des suites de blessures de guerre à Braux-Sainte-Cohière, arrondissement de Sainte-Ménéhould (51).
Le corps de PEYROT André repose dans la nécropole nationale de Sainte-Ménéhould (51), tombe individuelle n° 1.716.
Le jugement a été transcrit le 15 décembre 1916 en mairie de Poussignac.

PEYROT Pierre, célibataire, frère du précédent, né le 1er avril 1883 à Grignols (33), fils de Pierre, métayer, et de LÉVEILLÉ Jeanne.
Soldat au 80e régiment d’infanterie, matricule n° 16.244 au corps et n° 219 au recrutement de Marmande, classe 1903.
Décédé le 31 mars 1916 des suites de blessures de guerre au quartier Carbinau, à Châlons-sur-Marne (51).
La dépouille de PEYROT Pierre repose dans le carré militaire de Châlons-sur-Marne, dans la tombe individuelle n° 1.180.

ROY Pierre, François, né le 18 juillet 1877 au lieu-dit « Saint-Hubert » à Poussignac, fils de Pierre, propriétaire, cultivateur, et de FAURE Marie, ménagère, époux de CORBEFIN Marie.
Soldat de 2e classe au 22e régiment d’infanterie, 19e compagnie, matricule n° 664 au corps et n° 5.125 au recrutement de Marmande, classe 1897.
Tué à l’ennemi le 16 décembre 1914 à 16h00 au « Bois-des-Chevaliers » sur la commune de Vaux-lès-Palameix (55).
Le jugement a été transcrit le 16 juin 1919 en mairie de Poussignac.

TAUZIN Pierre, Lucien, né le 31 octobre 1889 au Grézet-Cavagnan, fils de Pierre et de GUITARD Catherine.
Soldat au 11e régiment d’infanterie, matricule n° 4.911 au corps et n° 500 au recrutement de Marmande, classe 1909.
Disparu au combat le 22 août 1914 à Bertrix (Belgique).
Le jugement a été rendu le 7 octobre 1920 par le tribunal de Marmande et transcrit le 12 octobre 1920 en mairie de Poussignac.

 

Retour haut de page