de Brocas.
C.H.G.H.47
Au bureau, 54 rue de Cocquard, à Villeneuve-sur-Lot, les adhérents peuvent consulter nos archives, de nombreux dépouillements et relevés de tables décennales.

Anciens Seigneurs de Beaurepaire, Tampouy, Sauros, Montpouillan, le Freiche, la Nauze, les Grézères, la Mothe, Villa, Maubert, Laroquette, Carnine, Saumejan, etc.

 

En ANGLETERRE et en FRANCE.

Parti ; au premier : écartelé, aux 1 & 4 d'Azur à la Bande d'Argent, chargée de trois Étoiles de Gueules ; aux 2 & 3 d'Argent au Chevron de Gueules, entrelacé dans un Croissant de Sinople ; au deuxième d'Argent à trois Fasces de Gueules, au Lion d'Or brochant (1). Couronne : de Marquis. Ecu posé sur un Cartouche.

Sir Bernard de Brocas, Ier du nom, fils puîné de Roger, Comte de Foix (2) passa en Angleterre à la suite de Guillaume le Conquérant en 1066. Il reçut de ce prince le domaine de Beaurepaire, situé dans le Hampshire, près de la ville de Basingstoke (3). II fit ensuite partie de la première Croisade avec la chevalerie Normande, & ayant tué de sa main, dans une bataille, le Roi des Sarrazins, obtint, en mémoire de Cette action, la permission de porter pour cimier de ses armes une Tête de More rayonnante & Couronnée d'une couronne orientale antique.

Guillaume & Guerric de Brocas, fils puînés de Sir Bernard de Brocas, IVe du nom (VIIe degré de la filiation), furent apanagés des possessions de leur famille en Normandie. Ils figurent en 1271 sur le Rôle Normand de la baillie d'Évreux (British Muséum, 608, 6). Dans la même année ils passèrent en Guyenne, & il est à présumer qu'ils font les auteurs des divers personnages du nom de Brocas qu'on trouve dans ce pays à partir de cette date (4).

Sir Olivier de Brocas, Chevalier, fut Grand Sénéchal de Guyenne & Gouverneur de Bordeaux fous Édouard III.

Son frère puîné, Sir Bernard de Brocas, Ve du nom (XIe degré de la filiation), Chevalier, commanda un corps considérable d'archers au siège de Calais en 1347.

Sir Bernard de Brocas, VIe du nom, Chevalier, fils du précédent, né vers 1347, Chambellan de Philippe, Comte de Hainaut, puis de la Reine Anne, femme de Richard II, périt, ainsi que son fils Bernard, VIIe du nom, Maître d'hôtel du Roi, victimes de leur attachement pour ce prince. Après la déposition de Richard (1399), une conspiration se forma dans le but de le rétablir fur le trône. Sir Bernard de Brocas y joua un rôle important. Le complot ayant été révélé, les principaux conjurés furent envoyés à l'échafaud, & Sir Bernard de Brocas, abandonné de ses troupes, fut fait prisonnier & décapité à Londres sur Tower-Hill, en janvier 1399 (1400). II fut enterré dans l'abbaye de Westminster, en la chapelle de Saint Edmond (5). Un de ses descendants directs, Brocas, Esq. de Beaurepaire, fit graver sur la tombe une inscription qui relate l'histoire de la vie de Sir Bernard, mentionne Sir Olivier de Brocas & rappelle la descendance de cette famille des Comtes de Foix. A partir de cette époque la descendance fut privée du titre de Sir ou Chevalier, & ne porta que celui d'Écuyer (Esquire). Une grande partie des biens de la famille fut confisquée.

La femme de Sir Bernard de Brocas, VIe du nom, Mary, fille & héritière de Sir John de Roches de Rochecourt, lui avait apporté la charge héréditaire de Grand Veneur du Royaume (Mafter of the Buckhounds ), qui lui avait été confirmée par le Roi Édouard III & resta dans fa famille jusqu'à la fin du XVIe siècle où elle fut vendue à la Couronne par Thomas Brocas, fous le règne de Jacques Ier.

Bernard de Brocas, VIIIe du nom (XIVe degré de la filiation), dit d'Alton, fils de Bernard VIIe du nom, n'avait que deux ans lors de la mort tragique de son père & de son aïeul. II hérita des possessions françaises de fa famille. II épousa en secondes noces, en 1445, Emlyn Sandys de La Vigne, veuve de N. Grewend de Bedington. De ce mariage il eut deux fils : l'aîné, Bernard de Brocas, a continué en Angleterre la filiation des Brocas, Esquires de Beaurepaire, dont un des descendants fut Lord-Maire de la cité de Londres en 1730 (6) ; le cadet, William, Guilhem ou Guillaume, reçut en partage les possessions françaises de la famille & vint s'établir en France, dans le pays d'Albret (7). Son père & son frère aîné durent mourir en France, leur sépulture ne se trouvant ni dans la chapelle de famille, ni même en Angleterre.

C'est à partir de ce Guillaume que commence en France la filiation de la famille de Brocas, dressée sur titres authentiques (8).

Premier degré.

Guillaume de Brocas, naquit en 1448. II était en 1495 l'un des chevau-légers de la garde du Roi Charles VIII (9). II eut pour fils :

2e degré.

Arnaud de Brocas, qui épousa : 1° par contrat du 5 mars 1515, Marie de Bouffon ; 2° par contrat du 30 mai 1528, Agnette de France. II eut entre autres enfants :

1. Bernard, tué en 1577 au combat de Malvirade près Marmande, livré par les Réformés de Casteljaloux (10). Il eut cinq fils.

2. Colin, qui suit.

3e degré.

Colin de Brocas, Écuyer, Capitaine d'une compagnie de cavalerie franche en 1574, Gouverneur du château de Cours (Gironde), en 1574 & en 1581, était l'un des partisans du Roi de Navarre (11). II eut plusieurs fois l'honneur de le recevoir & de le loger à son habitation de Figuès, près Casteljaloux. De son mariage avec Anne de Noguères, qu'il avait épousée en secondes noces, par contrat du 9 décembre 1577, il eut cinq enfants, entre autres :

1. Jean, qui fut le chef de la branche des Seigneurs de Tampouy dans les Landes, éteinte vers la fin du siècle dernier.

2. Gabriel, qui suit.

3. Antoine, auteur de la branche des Seigneurs de Villa, éteinte au siècle dernier.

4e degré.

Gabriel de Brocas, Écuyer, Conseiller du Roi, Lieutenant général en la sénéchaussée d'Albret, au siège de Casteljaloux, par provisions du 21 Novembre 1609. Il eut l’honneur de recevoir & de loger le Roi Louis XIII en 1621 & la Reine Marie de Médicis en 1632. De son mariage avec Louise du Castaing, qu'il épousa par contrat du 25 septembre 1611, il eut entre autres enfants :

1. Nicolas, Seigneur du Freiche, Sauros, Sauméjan, Baron de Montpouillan, prit part à l'Assemblée générale de la Noblesse d'Albret en 1651, & a eu, lui aussi, l’honneur de recevoir & de loger, dans la même maison que son père, le Roi Louis XIV & sa mère Anne d'Autriche, en 1659.

2. Joseph, qui continue la descendance.

5e degré.

Joseph de Brocas, Écuyer, Sieur de la Nauze, épousa, par contrat du 1er février 1653, Demoiselle Henrye de Brizac, & eut de cette union quatre fils, dont trois morts sans postérité, & trois filles.

6e degré.

Daniel de Brocas, 4e fils du précédent, Écuyer, Seigneur des Grézères, Lieutenant dans le régiment de Normandie, compagnie de Jean-Denis de Brocas, Seigneur de Maubert, son cousin. Un arrêt des Commissaires généraux en date du 30 décembre 1717, le maintint, ainsi que son frère Joseph, Sieur de la Nauze, & son cousin Jean, sieur de Villa, dans leur ancienne noblesse d'extraction & qualité d'écuyer (12). II avait épousé en premières noces, par contrat du 3 avril 1701, demoiselle Isabeau de Coursan, & en secondes noces, par contrat du 27 septembre 1713, demoiselle Marie de Fourcade. II eut du premier mariage, un fils qui suit, & quatre filles.

7e degré.  

Pierre-Henry de Brocas, 1er du nom, écuyer, sieur des Grézères, né à Casteljaloux le 19 avril 1702, était en 1720 cadet-gentilhomme dans le régiment de Santerre. II épousa, par contrat du 13 mars 1728, demoiselle Jeanne du Casse, dont il eut six enfants ; l'aîné fut :

8e degré.

François de Brocas, écuyer, sieur de la Nauze, né à Casteljaloux le 28 février 1732, épousa, le 9 août 1758, demoiselle Jeanne-Antoinette du Casse du Mirail. II eut de cette union :

9e degré.  

Pierre-Henry de Brocas, 2e du nom, écuyer, sieur de la Nauze, né à Casteljaloux le 1er août 1762, fit ses preuves devant Chérin en 1782, & entra comme sous-lieutenant au régiment de Limosin. Émigré en 1791, il fit la campagne de 1792 dans le corps des mousquetaires. II est décédé au château de Carnine, le 21 janvier 1824, laissant de son mariage avec Thérèse-Fanny de Mirambet, qu'il avait épousée par contrat du 26 Juin 1801, entre autres enfants :

10e degré.  

François-Vosy de Brocas, de la Nauze, chef actuel de la famille, résidant au château de Carnine, né à Bazas en 1813. Il épousa, le 25 mai 1846 à Toulouse, Mathilde de Villespassans de Faure de Saint-Maurice, fille du Marquis de ce nom. De ce mariage font issus :

1. Geneviève, née le 28 juin 1847, décédée au château de Saint-Chamaux, en Albigeois, le 3 Janvier 1851.

2. Guillaume, né le 31 octobre 1849.

3. Antoinette, née le 29 août 1852.

4. Clotilde, née le 26 janvier 1859.

Notes.

1. Les armes primitives de cette maison étaient : De Sable au Lion rampant & léopardé d'Or. La branche de Baurepaire écartelait de de Brocas, de de Roche, de de Hanbury & de de Morell.

2. Olhagaray, Histoire des Comtes de Foix, Paris, 1609 & 1629, in-4°. – Moreri, Dictionnaire historique.

3. Visitation des armes du Comté de Hants faite en 1634. Original manuscrit au British Muséum. – Les historiens anglais s'accordent à donner pour auteur de la maison de Brocas, Sir Bernard de Brocas, fils puîné du Comte de Foix. Voir Neale's, History of the Wefiminster's Abbey, & Burke's, History of the Commoners, t. III, p. 318, où on lit ce qui suit : « Harriett (a daughter of Henry Lannoy Hunter and Elianor Bosanquet) married to Bernard Brocas, esq. of Beaurepaire, Hants & Wokefield, Berks. Sir Bernard Brocas (younger son os the Earl of Foix in France) came into England with William the Conqueror, and from that prince received the estate of Beaurepaire. The family formerly held the hereditary post of Master of the buckhounds, confirmed to them by King Edward III and retained by family till fold in the reign of James I. » (Harriett [fille de Henry Lannoy Humer & d'Elianor Bosanquet] mariée (en 1767) à Bernard Brocas, Écuyer de Beaurepaire, Hants, Wokefield, Berks. Sir Bernard Brocas, fils puîné du Comte de Foix, en France, vint en Angleterre avec Guillaume le Conquérant & reçut de ce prince le domaine de Beaurepaire. La famille investie d'abord de la charge héréditaire de Grand Veneur du Royaume, fut confirmée dans cette dignité par le Roi Edouard III, & elle la conserva jusqu'au règne de Jacques Ier sous lequel elle vendit sa charge.)

4. Th. Carte, Rôles gascons & français. – O' Gilvy, Nobiliaire de Guyenne & de Gascogne, t. II, p. 54 & suivantes.

5. Froissart, Chronique, édit, de 1574, t. IV, p. 308.

6. Généalogie manuscrite de la branche anglaise de la maison de Brocas, à partir de Sir Bernard, Ier du nom, dressée, sur les documents conservés aux Archives de Londres & les épitaphes des tombeaux de la famille, par le Comte O'Gilvy, Membre agrégé du British Muséum. Original daté du 11 mars 1863, en possession de la famille de Brocas.

7. Visitation de 1634.

8. Pour plus de détails voir la généalogie complète dans O'Gilvy, Nobiliaire de Guyenne, t. II, p. 54 à 68.

9. Passeport ou congé délivré, le 20 novembre 1495, par le Sire de Genouillac, Commandant de ce corps. Original en papier.

10. D'Aubigné, Mémoires.

11. Lettres missives d’Henri IV, publiées par Berger de Xivrey & adressées à Colin de Brocas. Les originaux font en possession de la famille.

12. Expédition en parchemin.

 

 

Retour haut de page