Armorial.
C.H.G.H.47
Au bureau, 54 rue de Cocquard, à Villeneuve-sur-Lot, les adhérents peuvent consulter nos archives, de nombreux dépouillements et relevés de tables décennales.

Saint-Antoine de Ficalba.

Saint-Antoine-de-Ficalba

D’argent a un tau d’azur chargé de trois bezans d’or soutenu par deux branches de figuier de sinople fruité d’argent, les tiges passées en sautoir reposant, le tout, sur un listel personnifiant.

 

Saint-Barthélemy-d'Agenais.

Saint-Barthelémy-d'Agenais

Écartelé : au premier de gueules au léopard d'or, armé et lampassé d'azur, au deuxième et au troisième tiercé en bande d'or, de gueules et d'azur, au quatrième gueules au château donjonné d'or, ouvert du champ, maçonné de sable.

 

Saint-Front-la-Lémance.

Saint-Front-la-Lémance

 

Saint-Hilaire-de-Lusignan.

Saint-Hilaire-de-Lusignan

 

Saint--Léon.

Saint-Hilaire-de-Lusignan

Les armes des sires de Saint-Léon.

 

Saint-Martin-de-Beauville. (1)

Saint-Martin-de-Beauville

De gueules, à la barre d'or chargée de trois fers de dard d'azur futés de sable à plomb, accostée en chef d'un épervier essorant d'argent tenant dans sa serre dextre un rameau d'olivier de sinople, et en pointe d'un lion rampant d'or : à la filière du même.

Couronne d'or à trois tours crénelées, ouvertes et maçonnées de sable.

Devise sur listel d'or bordé d'azur en chef et de gueules en pointe :

" Sen Marti bol bioure. "

" Saint Martin veut vivre. "

 

Saint-Martin-Petit.

Saint-Martin-Petit

Les armoiries de la commune de Saint-Martin-Petit se blasonnent ainsi :

« Parti d’or et de gueules, à la cape plissée, dressée et boutonnée du champ, au glaive dressé en son centre, de l’un à l’autre ».

Les armoiries de cette petite commune rurale du Lot-et-Garonne, établies par votre serviteur en 1994, ont été basées sur la légende de Saint-Martin, légionnaire romain du IIIe siècle après J.-C., qui coupa son manteau en deux pour en donner la moitié à un pauvre hère. Située entre coteaux et Garonne, cette commune porte bien son nom car, outre le fort sentiment de solidarité et de partage qui anime les élus locaux et les habitants, celle-ci a trouvé son territoire partagé entre le Lot-et-Garonne et la Gironde lors du redécoupage des départements dans les années 1870. Ironie du sort, Saint-Martin-Petit est maintenant la seule commune du Lot-et-Garonne qui se trouve sans église et sans cimetière, ceux-ci ayant été absorbés par la commune limitrophe de Lamothe-Landerron où existe actuellement un lieu-dit Saint-Martin, à l’écart de cette bourgade, avec l’église et le cimetière en question.
L’or et les gueules (rouge) utilisés pour ces armoiries rappellent les couleurs de la Guyenne dont les armoiries sont devenues celle de l’Aquitaine. La partition « Parti », ou coupé en deux dans le sens de la hauteur, indique la notion de partage par le glaive dressé (tête en haut) liée à la légende de Saint-Martin, la cape plissée évoquant le manteau du légionnaire.

Serge Hubert, in le Républicain, jeudi 25 février 2010.

 

Saint-Maurin.

Saint-Maurin

D'azur au lion d'or adextré du donjon et senestré du clocher de l'abbaye du lieu, tous deux d'or, essorés et maçonnés de sable et posés sur une terrasse de sinople, voûtée à dextre et ployée à senestre.

 

Saint-Pastour.

Saint-Pastour

De gueules à la croix alésée d’argent au chef cousu d’azur chargé de trois fleurs de lys d’or.

 

Saint-Robert. (2)

Saint-Robert

D'azur, au chevron-étai accompagné de deux étoiles en chef et d'un soleil éclipsé en pointe, le tout d'or.

Cri sur banderole d'or, bordée d'azur en chef et de sinople en pointe :

" Sancto Lupertio 1271 "

Devise sur listel d'or :

" Lo cap dins las estallas, los pes sus terra. "

" La tête dans les étoiles, les pieds sur terre. "

 

Saint-Sardos.

Saint-Sardos

De gueules, à l'épée haute posée à senestre, adrextrée d'un léopard passant, le tout d'or, et accompagnée d'un franc-quartier cousu d'azur chargé d'une fleur de lis d'or ; à la filière du même chargé de onze tourteaux de gueules.

Couronne murale d'or à trois tours rondes ouvertes et maçonnées de sable.

Devise en lettres de sable sur listel d'or bordé de gueules, aux retroussis de sable, enserrant une crosse contournée d'or à dextre, et portant :

" Saint-Sardos tenguet, la libertat caousiguet "

" Saint-Sardos a tenu, la liberté a choisi. "

 

Saint-Urcisse. (3)

Saint-Urcisse

Parti mi-coupé, au 1 de pourpre à la crosse épiscopale d'or, au 2 de gueules à la croix occitane ou de Toulouse d'or, cléchée, vidée et pommetée de douze pièces, au 3 de sinople à une orchidée à trois pétales d'argent, boutonnée d'or et de sable.

Couronne de marquis d'or, perlée d'argent et grêlée de gueules et d'azur.

Devise de sable sur listel d'or aux retroussis de sinople et de pourpre :

" Quitto passa l'aygo al riou "

" Quitte passer l'eau au ruisseau. "

 

Sainte-Bazeille.

Sainte-Bazeille

Écartelé : au 1) tiercé en bande d’or, de gueules et d’azur, au 2) de gueules à la croix cléchée, vidée et pommetée de douze pièces d’or au 3) de gueules plain au 4) de gueules à la fasce d’argent ; à la fasce ondée d’argent brochant sur la partition ; sur le tout d’azur à la hache d’armes d’argent, à la bordure d’or chargée de neuf tourteaux du champ ; le tout sommé d’un comble de gueules chargé d’un léopard d’or, flanqué en pal d’azur à dextre et à senestre et à senestre, chaque pal chargé d’une fleur de lys aussi d’or.

 

Sainte-Colombe-en-Bruilhois.

Sainte-Colombe-en-Bruilhois

D’argent au lion d’azur, couronné d’or, armé et lampassé de gueules.

 

Sainte-Livrade-sur-Lot.

Sainte-Livrade

D'azur à la sainte auréolée d'or et tenant un rameau du même.

 

Sainte-Maure-de-Peyrac.

Saint-Maurin

 

Sauvagnas. (4)

Sauvagnas

D'argent, à la croix pattée alésée de gueules ; au chef du dernier chargé de deux coquilles Saint-Jacques d'or.

Couronne murale d'or à trois tours carrés, ouvertes et maçonnées de sable.

Devise en lettres gothiques de sable sur listel d'or, aux retroussis coupés de gueules et d'argent.

" A sen salbi, tout es poulit, tout es benezit. "

" A Saint Salvy, tout est joli, tout est béni. "

 

Sos.

Sos

De gueules à deux clés d'argent passées en sautoir et nouées d'azur.

 

Pays de Serres. (5)

 

D'azur, à deux fasces ondées d'argent ; à l'embrasse à dextre brochant de même chargée d'une rose de gueules, tigée et feuillée de sinople.

Couronne murale d'or à deux tours et un donjon ouverts et maçonnés de sable.

Soutiens : à dextre un rameau de prunier d'ente tigé au naturel, feuillé de sinople et fruité de pourpre ; à senestre un cep de vigne pampré au naturel et de sinople, et fruité d'or.

Devise sur un listel d'or entrelacé, bordé de pourpre en chef et de sinople en pointe, aux retroussis d'orangé, portant :

" Pays de Serres - Qu'al reni pla per pas creba. "

" Il faut tenir pour ne pas mourir. "

 

Notes :

(1) Les armoiries de Saint-Martin-de-Beauville ont été adoptées le 26 juin 1997 et inscrites dans le registre Guyenne-Agenais. Les recherches et la conception ont été réalisées par Roger SÉRÉ.

(2) Les armoiries de Saint-Robert ont été adoptées le 6 décembre 2002 et inscrites dans le registre Guyenne-Agenais. Les recherches et la conception ont été réalisées par Roger SÉRÉ.

(3) Les armoiries de Saint-Urcisse ont été adoptées le 8 août 2000 et inscrites dans le registre Guyenne-Agenais le 30 septembre 2000. Les recerches et la conception ont été réalisées par Roger SÉRÉ.

(4)Les armoiries de Sauvagnas ont été adoptées le 26 juin 1998 et inscrites dans le registre Guyenne-Agenais. Les recherches et la conception ont été réalisées par Roger SÉRÉ.

(5) Les armoiries du Pays de Serres ont été inscrites dans le registre Guyenne-Agenais le 9 mai 1994. Les recherches et la conception ont été réalisées par Roger SÉRÉ.

 

 

Retour haut de page