Armorial.
C.H.G.H.47
Au bureau, 54 rue de Cocquard, à Villeneuve-sur-Lot, les adhérents peuvent consulter nos archives, de nombreux dépouillements et relevés de tables décennales.

Nérac.

Nérac

Soleil d'or sur champ d’azur.

D'azur à 1 soleil d'or.

Les premières armoiries de Nérac, fixées en 1310 par Amanieu d'Albret nous dit Marc Forissier, étaient constituées par l'image d'un évêque tenant une crosse dans la main gauche, et d'un homme à cheval portant un bouclier. Elles furent conservées jusqu'au 16e siècle. La tradition veut que les armoiries actuelles ont été composées par Lefèvre d'Étaples.

La devise :

" Christus sol justiciae. "

L'inspiration est dans « La prophétie de Malachie ». « Pour vous qui craignez mon nom se lèvera le soleil de justice qui porte la santé dans ses rayons », nous dit Forissier, tandis que Jean-François Samazeuilh ne voit dans cet assemblage que pure fantaisie (1).

D'azur, à un soleil d'or dont on ne voit que les rayons, le corps étant couvert d'un tourteau de gueules, chargé d'un nom de Jésus à l'antique d'or, le tout enfermé dans une orle d'argent chargée de ces mots : Christus noster sol justitiae, de sable.

Dictionnaire héraldique contenant l'explication et la description des termes et figures usités dans le blason… par Charles Loizeau de Grandmaison, Louis Nicolas Henri Chérin, Jacques-Paul Migne, Petit-Montrouge © 1852.

 

Nicole.

Nicole

Les armoiries de la commune de Nicole se blasonnent ainsi :

« De gueules, à un pairle d’azur, accompagné en chef d’un N majuscule ».

Les armoiries de la commune de Nicole sont représentées sur la façade de la salle des fêtes de la commune. Elles ont été conçues par l’architecte qui s’est occupé de la réalisation dudit bâtiment et matérialisées par des carreaux de céramique collés. Le pairle est une pièce honorable en Y formée d’un demi-pal, d’une demi-bande et d’une demi-barre. Sa forme et sa couleur d’azur traduisent bien le confluent du Lot avec la Garonne qui délimite la commune en rive droite de ces deux cours d’eau. Les gueules évoquent traditionnellement la terre. Le N majuscule est l’initiale de Nicole qui est mise en exergue en chef. Ces armoiries sont en enquerre car, selon les règles du blason, on ne met pas deux couleurs l’une sur l’autre sauf dans le cas où l’on voudrait attirer l’attention de l’initié sur la raison de cette dérogation à la règle.

Serge Hubert, in Le Républicain, jeudi 11 février 2010.

 

Notes :

(1) - Extrait du livre : « Nérac, capitale de l'Albret », par Georges Caillau.

 

 

Retour haut de page