Eglises, chapelles & paroisses.
C.H.G.H.47
Au bureau, 54 rue de Cocquard, à Villeneuve-sur-Lot, les adhérents peuvent consulter nos archives, de nombreux dépouillements et relevés de tables décennales.

TAYRAC.

Saint-Amans de Tayrac.

Valéri place dans l’archiprêtré de Ferrussac la rectorie Sancti Amantii de Teyraco.

L'église est champêtre, dans le voisinage de quelques maisons, longue de quinze cannes, large de deux et demie, haute de quatre. Elle a été entièrement voûtée, elle l'est encore à moitié. Il y a deux chapelles voûtées, l'une du côté de l’Évangile, dédiée à saint Antoine, l'autre du côté de l'Épître, dédiée à sainte Catherine. Le clocher de forme carrée est au bas de l'édifice, porté par quatre piliers.

La dîme du blé se paie au dixième, du vin et des menus grains à discrétion. Le curé prend le quart des gros grains et tous les menus. Sa part peut aller à 850 livres. L'abbé de Saint-Maurin prend les trois quarts du blé et tout le vin (1). Il donne annuellement aux pauvres de la paroisse dix sacs de fèves, dont la distribution se fait pendant le carême en présence du curé et des marguilliers.

Le bénéfice est de la nomination de l'abbé de Saint-Maurin.

Il y a sept cents âmes. Le curé est tenu au service ordinaire. Outre le patron saint Amans on fête saint Jean-Baptiste. C'est à peu près tout ce qu'il reste d'une ancienne confrérie de ce nom dont les statuts avaient été approuvés par M. Delbène. Le titulaire actuel est Simon Boissié qui mourra en 1790. Il sera aussitôt remplacé par Jean Vergnes, futur assermenté qui se rétractera de bonne heure et sera maintenu à son poste en 1803.

Notre-Dame de Cambot.

Cette paroisse est placée par Valéri dans l'archiprêtré de Ferrussac. Il y a un prieuré de Tordre de Saint-Benoît, dépendant de l’abbaye de Saint-Maurin. Le titulaire actuel est Antoine Crosals, bénédictin, de la Congrégation de Saint-Maur.

L'église est champêtre, dans une plaine, avec sept ou huit maisons auprès. Elle est longue de huit cannes, large de trois, haute de quatre. Le sanctuaire seul est voûté, la nef n'est pas lambrissée. Le clocher est en triangle au bas de l'édifice.

La dîme du blé se paie au dixième, du vin et des menus grains au quinzième ou au seizième. Autrefois le prieur prenait toute la dîme et donnait au curé la portion congrue. Aujourd'hui, le prieur ne prend que le quart, le curé a les trois autres quarts, ce qui lui vaut environ 700 livres.

Le prieuré et la cure sont de la nomination de l'abbé de Saint-Maurin.

Il y a cent soixante communiants auxquels le curé doit le service ordinaire. Le titulaire actuel est Jean-Baptiste Déjean, futur assermenté qui se rétractera de bonne heure.

Note :

1. Raoul, évêque d'Agen, en 1255, donna à l'abbaye de Saint-Maurin la moitié de la dîme de Teyrac et les moines retirèrent l'autre moitié de Guillaume Bertrand et Bernard de Pène, l'an 1237, (Labénazie, hist. ms.).

L'Eglise d'Agen sous l'ancien régime. Pouillé historique du diocèse d'Agen pour l'année 1789 par le chanoine DURENGUES.

Retour haut de page