Eglises, chapelles & paroisses.
C.H.G.H.47
Au bureau, 54 rue de Cocquard, à Villeneuve-sur-Lot, les adhérents peuvent consulter nos archives, de nombreux dépouillements et relevés de tables décennales.

TAILLEBOURG.

Saint-Pardoux de Taillebourg.

Valéri place celle paroisse dans l'archiprêtré de Besaume.

En 1619, les paroissiens demandèrent à Claude Gelas l'autorisation de démolir leur église que menaçait déjà la Garonne et de la rebâtir plus loin. Le prélat répondit qu'il aviserait. On n'avisa pas assez tôt et l'église fut emportée dans une inondation. Rebâtie à deux mille pas du fleuve, elle n'en était plus qu’à quatre cents pas en 1734, et elle est de nouveau sujette aux moindres débordements. Elle est bâtie de brique et non lambrissée.

La dîme du blé se paie au treizième, des menus grains au quinzième ou au seizième. Le vin n'est pas dîmé. Le prieur de Virazeil prend les trois huitièmes des fruits, le Chapitre du Mas le huitième, la communauté de Caumont le quart, le curé le quart avec les iiovales. La part de ce dernier est estimée 1.800 livres.

L'Évêque nomme au bénéfice.

On compte trois cent soixante communiants auxquels le curé doit le service ordinaire. La Garonne ne cesse pas d'empiéter sur le territoire de cette paroisse. En 1666, il y avait de l'autre côté de l'eau une dizaine de maisons et cinquante-cinq personnes qui, malgré la bulle du Pape Jean XXII, faisaient partie du diocèse d'Agen et de la paroisse de Taillebourg. Une partie du même territoire, qui formait une île en 1680, était soudée à la rive opposée en 1734. Mais quelle que soit la force des grandes eaux elles ne peuvent rien contre la juridiction d'un curé et contre les droits des décimateurs. Le titulaire actuel est Pierre-Jacques-Stanislas Ceuiller de Beaumanoir qui sera porté, en 1791, sur la liste des insermentés et qui mourra pendant la Révolution

L'Eglise d'Agen sous l'ancien régime. Pouillé historique du diocèse d'Agen pour l'année 1789 par le chanoine DURENGUES.

Retour haut de page