Eglises, chapelles & paroisses.
C.H.G.H.47

Au bureau, 54 rue de Cocquard, à Villeneuve-sur-Lot, les adhérents peuvent consulter nos archives, de nombreux dépouillements et relevés de tables décennales.

Photos Catherine Bonhomme.

MONBALEN.

Saint-Pierre de Monbalen.

 

On disait autrefois : Saint-Pierre de Gelsac. Le pouillé de Valéri porte : « In archipresbyteratu de Opere R. de Gilsaco. »

L'église est champêtre, dans une plaine, longue de douze cannes, large de quatre, haute de huit. Le sanctuaire seul est voûté, la nef n'est pas lambrissée. Le clocher est en forme de chapiteau. Il y a une aile séparée de la nef par deux arceaux et quatre piliers de pierre, voûtée et peinte, dont l'autel est dédié à Notre-Dame. Cette église a eu beaucoup à souffrir pendant le siège de Villeneuve.

La dîme du blé se paie au dixième, du vin et des menus grains au treizième. Le curé prend le quart du blé et par préciput douze sacs de blé sur la pile, deux barriques de vin et tous les menus grains. L'Évêque prend tout le reste. La part du curé peut aller à 700 livres. Il jouit en outre de soixante-sept cartonnats de terre de gleysage et d'un presbytère.

L'Évêque confère de plein droit ce bénéfice.

Il y a trois cents communiants. Le curé est obligé à toutes les fonctions curiales requises de droit. Le titulaire actuel est Jean Sicard, qui prêtera le serment, sera nommé vicaire épiscopal, se mariera en 1794 avec une religieuse et profitera de l'induit en 1803 pour faire légitimer son mariage par l'Église.

L'Eglise d'Agen sous l'ancien régime. Pouillé historique du diocèse d'Agen pour l'année 1789 par le chanoine DURENGUES.

Retour haut de page