Eglises, chapelles & paroisses.
C.H.G.H.47

Au bureau, 54 rue de Cocquard, à Villeneuve-sur-Lot, les adhérents peuvent consulter nos archives, de nombreux dépouillements et relevés de tables décennales.

Photos Catherine Bonhomme.

MASSOULÈS.

Saint-Pierre de Massoulès.

 

Valéri place cette paroisse dans l'archiprêtré de Opere.

L'église est du XIIe siècle (1). Elle a trente pas de long sur dix de large. Le chœur est voûté. Du côté de l'Épître il y a une chapelle voûtée du XVe siècle autrefois dédiée à saint Antoine, aujourd'hui aux Grandeurs de Jésus. Le clocher est une tour carrée.

La dîme du blé se paie au dixième, du vin au treizième, des menus grains au quinzième. Le Chapitre Saint-Caprais prend les trois quarts des gros grains, le curé l'autre quart avec tout le vin, les menus grains et quatorze sacs de blé par préciput pour ses novales. Ce dernier possède en outre un gleysage de cinq cartonnats en terre labourable, et six cartonnats, appelés aussi le gleysage, lui font 2 sols de rente. Il habite une maison qui a été donnée avec un jardin aux curés de la paroisse, à la charge de douze messes par an. L'ancien presbytère est démoli. La valeur du bénéfice ne dépasse guère le chiffre de la portion congrue.

La nomination est au Chapitre Saint-Caprais.

On compte deux cents communiants auxquels le curé doit le service ordinaire. Le titulaire actuel est Antoine Cayrou qui mourra l'année courante. Il sera remplacé par Jean Méral qui sera presque aussitôt nommé à Saint-Pierre de Trémons.

Saint-Martin de Calvignac.

Valéri place cette paroisse dans l'archiprêtré de Opere.

L'église a vingt pas de long, sur huit de large. Le chœur est voûté, la nef lambrissée. Du côté de l'Évangile, il y a une chapelle voûtée, dédiée à saint Eutrope. Le clocher est au-dessus du sanctuaire. L'église et la chapelle sont du XIe siècle (2).

La dîme de tous les fruits se paie au dixième. L'évêque prend la moitié des gros grains, le curé les trois huitièmes, l'archidiacre un huitième. Le curé prend tout le vin, les menus grains et lève toute la dîme dans un certain quartier de la paroisse. Il jouit en outre d'un gleysage de vingt-deux cartonnats en terre labourable, pré et vigne et d'un presbytère. Sa part est évaluée à 800 livres.

Le bénéfice est à la nomination de l'Évêque.

Il y a soixante-douze communiants auxquels le curé doit le service ordinaire. Le titulaire actuel est Jean Rebel de Bourgade, futur assermenté et abdicataire qui ne prendra pas de service en 1803 pour cause d'infirmités.

Note :

1. G. Tholin, op. cit.

2. G. Tholin, op. cit.

L'Eglise d'Agen sous l'ancien régime. Pouillé historique du diocèse d'Agen pour l'année 1789 par le chanoine DURENGUES.

Retour haut de page