Eglises, chapelles & paroisses.
C.H.G.H.47

Au bureau, 54 rue de Cocquard, à Villeneuve-sur-Lot, les adhérents peuvent consulter nos archives, de nombreux dépouillements et relevés de tables décennales.

Photos Catherine Bonhomme.

FRÉGIMONT.

Sainte-Quitterie de Frégimont.

Valéri place dans l'archiprêtré du Siège la rectorie de Frigimonte.

L'église est sur une colline. Elle est vaste et lambrissée. Il y a deux chapelles, l'une du côté de l'Évangile, dite du Seigneur, est dédiée à Notre-Dame, l'autre, du côté de l'Épître, est dédiée à saint Blaise. Le clocher est au-dessus de la porte.

La dîme du blé se paie au onzième, du vin et des menus grains à discrétion. L'abbaye de Clairac prend la moitié des gros fruits, le curé l'autre moitié avec tous les menus grains et le carnelage. Le revenu net du curé est exactement de 1.262 livres. Il y a un presbytère acheté par la paroisse en 1665 et une vigne obituaire d’un cartonnat et demi, laissée par Jean Péchagut et chargée de douze messes par an.

L'Évêque, comme vicaire-général du Roi dans l'abbaye de Clairac, nomme au bénéfice.

On compte cent communiants auxquels le curé doit le service ordinaire. La fête patronale est Sainte-Quitterie, 22 mai.

Il y avait une confrérie de ce nom érigée par la permission de M. Delbène. Le titulaire actuel est Marc-Antoine Grèze, futur assermenté et abdicataire qui mourra pendant la Révolution.

Saint-Barthélemy de Bézombat.

Vaiéri place cette paroisse dans l'archiprêtré du Siège.

L’église est sur une colline ; elle est entièrement voûtée. Du côté de l'Évangile, il y a une petite chapelle dédiée à saint Naufari, depuis longtemps interdite. Le clocher est une tour carrée.

L'abbaye de Clairac prend toute la dîme. Le curé, qui autrefois en prenait les cinq huitièmes, est réduit à la portion congrue. Il y a un presbytère.

L'Évêque, comme vicaire général du Roi dans l'abbaye de Clairac, nomme au bénéfice.

On compte quatre-vingts communiants auxquels le curé doit le service ordinaire. Le titulaire actuel est Benoît Lagripière de Moncroc, futur constitutionnel qui sera nommé à Boussères, puis à Saint-Brice après le Concordat.

L'Eglise d'Agen sous l'ancien régime. Pouillé historique du diocèse d'Agen pour l'année 1789 par le chanoine DURENGUES.

Photos de Catherine Bonhomme.

Retour haut de page